Aujourd’hui, la restauration est un secteur qui séduit de plus en plus les entrepreneurs. Malheureusement, nombreux sont les restaurateurs ambitieux qui se lancent dans l’aventure sans réfléchir. Au bout de seulement trois années, ils sont obligés de fermer leur établissement. Une bonne construction du projet est alors indispensable. Voici quelques pistes pour transformer cet échec en réussite.

Ouvrir un restaurant : zoom sur les étapes-clés

Ouvrir un restaurant n’est pas simple. Les obstacles sur la route sont nombreux avant d’atteindre l’objectif visé. La première grande étape à franchir concerne l’associé. C’est souvent une personne de confiance et qui possède une vision commune du projet. D’ailleurs, l’une des missions d’un associé est d’obtenir des produits de qualité au meilleur prix au profit du restaurant. Après avoir trouvé le bon associé, on procède à l’étude de marché. Plusieurs points sont à considérer ici, à commencer par une étude approfondie du secteur. En clair, on effectue une recherche approfondie sur les tendances actuelles dans le domaine et les habitudes de consommation. Après avoir cerné son secteur, on étudie le potentiel commercial du lieu d’implantation (taille de la population locale, etc. ).

La prochaine étape consiste à évaluer la concurrence dans la zone d’implantation (le nombre de restaurants déjà présents, etc. ). Après avoir effectué une étude de marché, on définit l’identité de son restaurant (traditionnel, restaurant rapide, etc. ). Le but est de se démarquer de la concurrence. Après avoir décidé sur le type de restaurant, le prochain point clé concerne l’emplacement. Effectivement, dans les écoles hôtelières, la première règle instruite aux apprenants est de trouver le meilleur lieu. Idéalement, il doit être extrêmement fréquenté par son public cible et facile d’accès. La prochaine étape pour créer un restaurant est de bien équiper son local. Un lot de chaises restaurant d’occasion est un choix judicieux ici.

D’autres conseils pour faire de l’ouverture un succès

Après avoir trouvé le bon concept et déniché le bon emplacement, il faut songer à l’aménagement et à la décoration du local. Tout doit être en accord avec la réglementation en vigueur. Il faut alors investir dans des équipements de cuisine de qualité, même s’il s’agit d’un investissement assez conséquent. Il s’agit du four, des plaques chauffantes, des ustensiles, etc. Après avoir acheté tout le matériel indispensable, l’accueil et l’atmosphère doivent également être bien pensés. D’où l’importance d’assurer le recrutement de l’équipe de cuisine et du personnel de service. Enfin, comme tout commerce, il est nécessaire de souscrire à plusieurs assurances professionnelles. Pour cela, mieux vaut recourir à un expert-comptable.

Mais créer un restaurant n’a aucun intérêt si l’on ne dispose pas du financement nécessaire. L’ouverture d’un tel établissement requiert, en général, un investissement initial allant de 300 000 à 400 000 €. Le budget exact est déterminé selon la taille et la localisation du restaurant. Ainsi, en premier lieu, il faut déjà disposer d’un apport personnel. Cela permet de constituer les fonds propres de la société. Ces derniers se présentent notamment sous forme de capital social. Et pour financer une partie des travaux d’aménagement, l’achat du véhicule de livraison et le matériel, on peut faire un prêt auprès des institutions financières. Pour en savoir plus visitez Kollector.